#2

Digitalisation des
Entreprises en
France

Quels sont les secteurs qui ont recruté ou nommé un véritable patron de la transformation digitale?

2015 Les Leaders Digitaux par secteurs en France 2017
À retenir
  • Au sein du CAC40

    une très grande majorité a pris acte des enjeux de transformation et a choisi de nommer une CDO.
    +12% c’est la démonstration de l’importance d’avoir une figure centrale

  • Construction & Immobilier en retard.

    Les secteurs de l’Immobilier et de la construction restent en « retard ». La baisse sur l’immobilier par rapport à 2015 est due au plus grand nombre de sociétés du secteur sélectionnées dans l’échantillon et qui n’ont pas encore nommé de CDO. Ce qui ne signifie pas qu’elle n’ont pas de département dédié. Simplement qu’elles n’ont pas toutes encore franchi le pas de nommer une personne qui aurait réellement un impact sur la transformation de l’organisation, pas seulement un intitulé de fonction.

  • Les secteurs Industriels et technologie de pointe en mouvement .

    Les secteurs de l’énergie, de l’industrie et des technologies de pointes sont encore en retrait. Une des raisons vient des caractères spécifiques de leur activité, souvent majoritairement BtoB avec un business porté par la R&D et la production et où une transformation se fait sur le long terme. Avec 67% de nominations internes et 43% en tant que membres du Comex, ces trois secteurs indiquent qu’ils prennent très au sérieux la transformation au sein de leurs groupes.

  • L’automobile en bonne voie.

    L’automobile qui avait pris un peu de retard l’a largement rattrapé et tous les grands groupes Français et étrangers ont eux aussi pris conscience du poids du digital dans leur stratégie, mais aussi pour améliorer l’expérience client dans son intégralité. Dans le sillage de Renault qui avait été le premier à nommer un CDO (Patrick Hoffstetter), l’ensemble des constructeurs a pris le pas. Dans un secteur très souvent cloisonné et où les bureaux de tendances et de design faisaient la pluie et le beau temps, on voit émerger une véritable volonté d’engager de plus en plus les clients, de mieux maîtriser ses datas tout en optimisant les budgets/dépenses. Cette transformation impacte aujourd’hui jusqu’aux produits eux-mêmes, la demande côté client d’innovations au service de leurs besoins n’ayant jamais été aussi forte. Même si les constructeurs, notamment Français, ne sont pas « inquiets » de l’arrivée de nouveaux acteurs comme Tesla qui viennent en rupture de beaucoup d’acteurs, ils ont enfin pris conscience que le changement de paradigme passe aussi par une transformation de leur vision stratégique et que la data récoltée est devenue un enjeu stratégique. Beaucoup des innovations vont d’ailleurs dans le sens des services à bord et plus uniquement de la sécurité. Le secteur devrait continuer sa mue dans les années à venir.

  • Le secteur pharmaceutique continue sa mue.

    Continuant une transformation plus profonde qui touche jusqu’au cœur de son activité : la recherche. Le digital, auparavant simple vecteur de communication, est devenu un outil d’importance – notamment autour de la data – et prend une place de plus en plus importante via la biotech, la medtech, les objets connectés, qui offrent désormais de nouveaux modes de collecte de données, tout comme de nouveaux services aux partenaires. Les directions générales ont pris le leadership sur la transformation et si beaucoup des CDO n’en ont pas encore l’intitulé, il y a un intérêt profond, long terme et business dans l’adoption de ces nouvelles technologies.

2015 Le digital avec ou sans CDO ? 2017
  • 96 %

    des entreprises au cœur du panel choisi ont un département digital avec des ressources dédiées.

    85 %

    des entreprises au cœur du panel choisi ont un département digital avec des ressources dédiées.

    des entreprises au cœur du panel choisi ont un département digital avec des ressources dédiées.
  • 75 %

    ont nommé un CDO en charge de la transformation digitale en interne.

    66 %

    ont nommé un CDO en charge de la transformation digitale en interne.

    ont nommé un CDO en charge de la transformation digitale en interne.
À retenir

Le pourcentage est en baisse sur un panel plus large de sociétés - 250 vs 140 en 2015 en incluant plus de groupes industriels, de filiales de grands groupes étrangers – mais est à la hausse sur les CDO sur un panel identique (+6%).

Il y a également eu sur les 12 derniers mois 2 facteurs clés :
  • Un important Turnover sur la fonction avec près de plus de 25% de renouvellement des CDO
  • Certains postes ont été « supprimés » car jugeant que la présence d’un CDO n’était pas/plus nécessaire.

En comparant les chiffres avec les mêmes panels, l’évolution indique une croissance pour les grands groupes (principalement CAC40) et groupes familiaux ce qui indique qu’il y a une marge de progression encore significative pour de nombreux groupes.

Certaines structures n’ont pas de CDO « officiel » car elles ont déjà commencé à acter la diffusion en interne et à « répartir » le digital au sein de plusieurs directions.