Leaders du Digital en France – Etude sur les Chief Digital Officers

L’été est passé, et les nominations de Chief Digital Officers n’ont pas cessé.

Voilà 4 mois que l’étude que j’avais menée sur les Leaders du Digital, ou Chief Digital Officers, est parue, et il ne se passe pas un jour sans que j’entende parler au sein de mon réseau, dans la presse, chez mes clients, de l’impact du Digital sur leurs écosystèmes, leur organisation et leur travail quotidien.

Depuis ces 4 mois, de nouvelles nominations ont eu lieu, et certainement plus encore de discussions sur le sujet au sein de grands groupes et de structures qui se posent des questions sur cette fameuse transformation dont tout le monde leur parle.

L’impact de la révolution digitale / numérique sur les organisations et sur l’écosystème des entreprises est devenu un véritable casse tête. La « culture » digitale se diffuse par capillarité dans chaque rouage de l’entreprise, avec des conséquences pas toujours maîtrisées selon les directions. On parle de digital, de datas, de grands chantiers et d’incubateurs, mais je ne vois encore que trop rarement parler du levier le plus important d’une transformation réussie : les employés eux-mêmes.

Pour piloter cette révolution et accompagner cette transformation, les grandes entreprises ont majoritairement créé une direction du digital. Dans cette étude parue en juin dernier, le cabinet Accenture révélait que 80% des grandes entreprises dans le monde ont aujourd’hui un Chief Digital Officer(1). Jusque là tout va bien.

En 2014 le nombre de Chief Digital Officers doublait par rapport à 2013 pour atteindre les 1000 et il devrait encore doubler d’ici fin 2015. En toute logique si l’on en croit les cabinets de conseils, les nominations vont continuer sans ralentir et de plus en plus de CDO vont petit à petit rentrer au sein des COMEX et CODIR. A nouveau tout va bien.

Mais alors pourquoi les candidats que je rencontre, ou les clients avec qui je discute se sentent-ils souvent démunis par rapport à cette transformation « forcée » ?

La France n’est pas très loin dans les classements de CDO(2) mais les entreprises françaises ne prennent pas encore assez de risques. Parmi les Chief Digital Officers, ne sont sous les feux des projecteurs que les CDO des grands groupes.

Rendez-vous donc dans un an ou deux pour faire un bilan…

(1) http://www.accenture.com/us-en/landing-pages/Pages/accenture-digital-technologies-2015.html
(2) http://cdoclub.com/number-of-chief-digital-officers-doubled-in-2013-seven-cdos-became-ceo-and-four-cdos-became-board-directors-according-to-the-cdo-talent-map-2014-video

Post a comment